• Payrfect par S. Ferrero

Un Manager de Transition ?

ou Comment sauver l'ADN de votre entreprise

Définition du Management de Transition

Le Management de Transition est le recours à des compétences opérationnelles externes de haut niveau pour une durée limitée afin d’accomplir une mission spécifique. Les raisons pour lesquelles une entreprise a recours à un manager de transition sont très variées :

  • redéploiement et restructuration

  • redressement de situations critiques

  • cessions d’activités, externalisation d’un service

  • gestion de crise

  • management relais (i.e. remplacement)

  • développement des activités: implantation à l’étranger, développement d’un nouveau produit, accompagnement de la croissance…

  • fusion et acquisition

  • améliorations des processus: adoption d’une nouvelle technologie, mise en place d’un nouveau système comptable ou informatique…

  • projets spécifiques : changement de stratégie du groupe, accompagnement d’une entrée en bourse, mise en place d’un reporting ou d’un process budgétaire

  • création de société (start-up)

Ces situations sont exceptionnelles et urgentes. Ainsi, l’objectif même du management de transition repose dans la rapidité de la mise en œuvre de cette solution.


Le Manager de Transition : un personnage d’action

Le management de transition est bien plus que de l’intérim, puisqu’il ne s’agit pas uniquement de renforcer le personnel de l’entreprise pour une durée convenue.

L’aboutissement des missions ainsi que le profil du manager, sont différents. Le manager est « surdimensionné » par rapport à la mission. La réalisation de son objectif se fait grâce à une méthodologie définie avec l’Entreprise de Management de Transition.


«Le cadre en intérim gère la continuité, le manager de transition gère le changement »


Le management de transition n’est pas du conseil. Ce sont des hommes de terrain. Du conseil, ils passent à l’action lors de leurs missions, et s’intègrent au personnel de l’entreprise, contrairement au consultant qui reste un acteur externe.

« Ils relèvent leurs manches et se mettent au travail »


Compétences professionnellesPlusieurs compétences clés sont requises pour un manager de transition :
  • Expérience solide: Les expériences professionnelles sont un facteur clé dans le métier du management de transition. En effet, le profil recherché démontre au moins 15 – 25 années d’expérience professionnelle dans des postes à forte responsabilité, et, si possible, à l’international si nécessaire.

  • Mobilité : Les missions peuvent s’effectuer partout en France, ou à l’international. Par conséquent, une mobilité et une disponibilité totale sont indispensables.

  • Adaptabilité : Les entreprises qui ont recours au management de transition se trouvent dans des situations d’urgence et nécessitent un manager qui est opérationnel à 100% très rapidement.

  • Leadership : Un manager de transition doit être capable de mobiliser les équipes dans des situations tendues. Par conséquent, une autorité naturelle est demandée.

  • Orientation vers les objectifs et résultats : Le manager de transition est un opérationnel et doit ainsi être capable de rapidement choisir la solution générant le plus de résultats. Il s’oriente clairement dans une logique de contribution et non plus une logique de pouvoir.


Coûts- ModalitésRémunération d’un manager de transition :

La rémunération d’un manager de transition dépend de son niveau de qualification mais est au minimum de 80 000€ de salaire brut annuel. Cela dit, les salaires varient aussi selon le secteur dans lequel le manager intervient et le type de mission qu’il effectue. La rémunération moyenne d’un manager est souvent de 120 – 150 000 € de salaire brut annuel.


inspiration des informations : FNMT

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now